L’élève du mois : Benoiste

pole1  On retrouve l’élève du mois avec Benoiste, jeune blonde pétillante qui est dans l’école depuis deux ans environ et qui combat les apriori un par un avec le sourire.

Qui es tu ?
Benoiste, 25 ans blonde platine aux cheveux courts. Certains utilisent le synonyme « Super Saiyan », mais vu que je n’ai jamais regardé Dragon Ball Z, je n’ai pas la référence. Je suis actuellement psychologue clinicienne depuis à peine 2 ans et chargée d’enseignement à l’Université. Niveau caractère, je suis très curieuse de beaucoup de choses. J’adore rire et bavarder (oui ça je crois que c’est mon activité principale). Mes péchés mignons ; une baguette fraiche avec du beurre demi-sel et un rail de chocolat noir devant un bon jeu vidéo …

Quelle était ta passe sportive et ta condition physique avant de commencer la pôle ?
Avant de faire le pôle danse, j’étais comme 75% des étudiants, inscrits à la salle de sport. Il m’arrivait de courir mais en vérité je déteste le cardio je suis très mauvaise (heureusement pas trop besoin pour la pole danse). Actuellement je continue la musculation au poids de corps et pratique le Swing (danse des années 50) avec mon compagnon.

pole2

Qu’est-ce qui t’a amené à la pôle ? Quels étaient tes objectifs lorsque tu as commencé la pôle et quels sont-ils maintenant ?
Franchement ? Un besoin thérapeutique de lâcher prise, de me faire plaisir et de me faire confiance. « les psys, ça fait du vélo, du squash, de l’escalade dans le meilleur des cas ». Voilà les aprioris qui sont véhiculés. Un peu idiot, non ? Maintenant, je suis fière d’afficher mes petites victoires à mes collègues, et si ça suscite des fantasmes, c’est leur problème !
pole(1)Qu’est-ce que tu apprécies le plus dans la pole ?
La beauté de la pratique jumelée à la performance physique sont deux caractéristiques qui m’ont tout de suite appelée à aimer ce sport. C’est un réel plaisir de pouvoir éprouver une grande difficulté lors de l’apprentissage d’une nouvelle figure, jusqu’à réussir à rendre celle-ci, qui te semblait impossible à faire, en une performance belle et esthétique. Et puis on fait quand même des choses de dingue avec notre petit corps et une simple barre verticale !

À quelle fréquence prends-tu tes cours ? As-tu une barre chez toi ?
1 fois par semaine et j’ai une barre qui subit mes entraînements de V en ce moment !

Quelle est ta dernière réussite en pôle ?
Pas plus tard que jeudi 27 février : le Bow and Arrow

As-tu des poleurs/ses préfèrés ?
Non pas spécialement, c’est trop « cucu » de dire que mes poleuses préférés restent les premières poleuses que j’ai rencontrées : Céline et Naïma.