L’élève du mois : Yuly

14159902_10153683330371237_1163263697_nElève discrète et persévérante, Yuly est une vraie battante, une sorte de Pole warrior. Assidue, elle s’approche petit à petit de ses objectifs rêvés. Petit portrait de cette drôle de demoiselle.

Quelle est ta situation actuelle, qui es tu ?
Je suis Yuly, colombienne arrivée en France depuis 4 ans pour finir mes études. Après être tombée amoureuse de la France et de mon chéri, j’ai rencontré la pole en 2014. Le reste du temps je travaille en finances dans la région angevine.

 Quel était ton passe sportif et ta condition physique avant de commencer la pole ?
J’ai fait du foot quand j’étais au lycée et quelques années de fitness. Depuis que je suis en France je fais de la course à pied et un peu de yoga.

 Qu’est ce qui ta amené a la pole ?
En regardant des vidéos sur internet ; j’ai eu envie d’en faire, mais mes parents ont toujours eu le cliché de la stripteaseuse plus que du sport (bon, il faut dire aussi qu’à l’époque, en Amérique du Sud, le concept de Pole Dance comme étant un sport n’était pas très répandu).
J’ai mis le sujet un peu de côté jusqu’au moment où je suis tombée sur Pole Dance Angers, j’ai fait un cours découverte que j’ai beaucoup apprécié.

 Qu’est ce que tu apprécies le plus dans la pole ?
Dans toutes les activités sportives que j’ai pratiquées je n’ai jamais pu combiner l’aspect physique et artistique aussi bien que dans la pole dance, c’est un sport complet.

A quelle fréquence prends tu tes cours ? As tu une barre chez toi ?
Je viens une fois par semaine à l’école. Non, je n’ai pas de barre chez moi, la faute aux faux plafonds et aux vieux parquets (dans toute la maison), je suis trop frustrée.

Quelle est ta dernière réussite en pole ?
J’étais très contente de réussir le Butterfly et encore plus le Marley.

14159902_10153683330371237_1163263697_n

Quels étaient tes objectifs lorsque tu as commencé la pole et quels sont ils maintenant ?
Je n’avais pas vraiment d’objectif au début, mais une fois à l’école ils  arrivent au fur et à mesure, j’ai toujours envie de réaliser des nouvelles figures, de progresser et d’aller au-delà de mes limites.
J’aimerais bien réussir le Shoulder Mount,  ensuite le Ayesha Forearm Grip et un jour – un jour ! – le Chinese Grip (c’est mon rêve), il y a du boulot donc je resterais à l’école pour un bon moment.

As-tu des poleurs/ses préfèrés ?
Oui, les profs de l’école, elles sont mes préférées. J’adore la souplesse et la force de Dani, l’habileté et le talent artistique de Céline, le style de Stéphanie qui est juste sublime et comment oublier la douceur de Marie.

Qu’est-ce que la pratique de la pole  a pu t’apporter ?
Des muscles, de la souplesse, de la satisfaction, des beaux bleus, des courbatures et le plus important, de la confiance en moi.

Un petit mot pour la fin ?
Je voudrais remercier l’école pour ces moments d’évasion toutes les semaines qui me permettent de me vider la tête.

Crédit des photos de figures : Pole Dance Paris.